Somnifère sans ordonnance

Le ronflement, l’insomnie, l’apnée du sommeil, le syndrome des jambes sans repos et la privation de sommeil sont des problèmes récurrents qui affectent la qualité du sommeil de ceux qui en souffrent et par ricochet, leur santé.

Le sommeil influe en effet sur le maintien du poids et sur aussi sur l’humeur, car il équilibre la sécrétion des hormones. Il permet aussi au corps de récupérer de l’énergie, raison pour laquelle une fatigue intense s’installe en l’absence prolongée de sommeil.

Parmi ces perturbations, figure l’insomnie qui se manifeste par une recherche infructueuse du sommeil ou par des réveils intempestifs. En cas d’insomnie :

  • Il est difficile de s’endormir ;
  • les réveils sont récurrents et suivis de difficultés à retrouver le sommeil ;
  • les réveils sont excessivement matinaux ;
  • l’épuisement accompagne le réveil.

Un somnifère, qu’est-ce que c’est ?

Un somnifère ou un hypnotique est une substance qui aide à contrer les effets des troubles du sommeil.

Cette substance, qui peut être médicale, permet de s’endormir rapidement ou de garder endormi celui qui en fait usage, selon sa formule de fabrication.

On dénombre plusieurs catégories de somnifères à savoir :

  • les benzodiazépines hypnotiques et leurs dérivés
  • les produits médicaux analgésiques à l’instar des antihistaminiques hypnotiques
  • les végétaux comme l’aubépine, le houblon ou la valériane
  • quelques procédés homéopathiques impliquant l’usage de plantes.

L’impact de ces différents somnifères est varié. Certains ont des effets plus doux que d’autres qui sont plus radicaux.

Les somnifères naturels ou doux

Les traitements phytothérapeutiques, impliquant l’usage de compléments alimentaires, de plantes et d’homéopathie, sont plus doux et tolérants vis-à-vis de l’organisme, mais leurs effets demeurent extrêmement efficaces.

Certaines plantes ont démontré leur utilité dans les traitements contre l’insomnie grâce à leurs nombreuses vertus, qui impactent favorablement l’endormissement. Le bénéfice principal tiré des traitements naturels comparativement aux autres est l’absence d’effets secondaires nuisibles telle que la dépendance.

Les puissants somnifères

Au nombre des puissants somnifères, on compte en premier lieu les barbituriques qui portent un « al » à la fin de leurs noms. Ce sont les tout premiers somnifères ayant existé.

Ils s’utilisent exclusivement sous prescription médicale, et sont désormais plus affectés aux longues cures d’épilepsie qu’aux cas d’insomnies.

Ces médicaments sont très puissants et induisent de sérieux effets secondaires comme une addiction psychologique et physiologique. Utilisés avec d’autres médicaments, ils peuvent également faire survenir des problèmes hépatiques.

Progressivement, ces hypnotiques puissants ont été délaissés pour les anxiolytiques tels que les benzodiazépines, qui permettent de détendre le système nerveux afin de rendre aisé l’endormissement.

Ces alternatives sont en effet plus avantageuses vu la réduction des effets secondaires, notamment lors de leur utilisation conjointe avec d’autres médicaments.Toutefois, de sérieux effets nuisibles subsistent : on note des cas d’amnésie, de déficiences respiratoires et d’addiction à doses élevées.

La mélatonine, c’est quoi ?

La mélatonine, dite hormone du sommeil, est une substance synthétisée naturellement par l’organisme, qui règlemente chez l’Homme les phases successives de sommeil et d’éveil.

Elle est sécrétée en fin de soirée pour aider à l’endormissement. Le pic de sécrétion est relevé entre 3 heures et 4 heures du matin. Il baisse par la suite pour apprêter le corps au réveil.

Actuellement, la mélatonine synthétique est fabriquée par les laboratoires pour pallier les problèmes d’insomnies, essentiellement chez les patients d’au moins 55 ans d’âge. Effectivement, la production naturelle de mélatonine décroit avec l’augmentation de l’âge. C’est pourquoi les troubles du sommeil sont très présents chez les personnes âgées.

Ainsi, la mélatonine est habituellement incluse aux médicaments et aux compléments alimentaires naturels destinés au traitement de l’insomnie.

La mélatonine pour qui et pourquoi ?

La mélatonine est librement commercialisée dans beaucoup de pays. En France, elle est essentiellement indiquée pour guérir les insomnies primaires ; celles qui ont pour cause une perturbation du cycle normal du sommeil et non une anxiété quelconque.

Ces perturbations dévoilent régulièrement une sécrétion insuffisante de mélatonine naturelle au sein de l’organisme. Les traitements à base de mélatonine synthétique permettent le retour à un cycle de sommeil normal.

En France, seules les personnes ayant au-delà de 55 ans sont autorisées à traiter leurs cas d’insomnies primaires grâce à la mélatonine, car les essais cliniques n’ont pas encore pris en compte les classes d’âge inférieures.

Certains compléments alimentaires naturels indiqués pour résoudre les troubles du sommeil renferment de la mélatonine à plus faible dose. Ils peuvent être consommés à tout âge, mais uniquement après 18 ans. Ils sont interdits aux enfants et mineurs.

À quel moment recourir à un somnifère en cas d’insomnie ?

L’utilisation des somnifères en cas d’insomnie chronique peut être d’un grand secours. Néanmoins, à l’instar d’autres produits médicaux, des effets secondaires comme la somnolence en pleine journée peuvent être remarqués.

Les somnifères sont de redoutables narcotiques consommés pour produire une forte envie de s’endormir. Toutefois, cette envie doit disparaitre à l’heure du réveil.

Pour éviter que le contraire ne se produise, il faut que le somnifère sans ordonnance soit pris à temps. La prise de la majorité des somnifères, à l’instar du Circadin, s’effectue quelques instants avant le coucher.

Idéalement, la prise du somnifère par un patient se fait dans l’optique de passer une nuit entière de sommeil, c’est-à-dire un temps d’endormissement de 7 à 8 heures avant de se réveiller.

Mais, une étude récente montre que de nombreuses personnes, dont 2.000 sous ordonnance médicale, ont pris l’habitude de prendre leurs somnifères très tard dans la nuit.

20% des personnes interrogées ont affirmé s’être administré un somnifère en pleine nuit et même à double dose pour certains.

Qu’un somnifère ait été consommé sur prescription médicale ou non, le prendre pendant la nuit accroit le risque d’être encore sous son influence au cours de la journée. De la même manière, il est possible de subir à cause de cela des phases d’éveil partiel conduisant au somnambulisme.

De nombreuses personnes souffrantes d’insomnie perdent le sommeil en pleine nuit et le retrouvent avec peine. On appelle ce trouble « l’insomnie du maintien du sommeil ».

Pour ces situations, l’Agence du Médicament a donné son aval à l’utilisation d’Intermezzo, un somnifère sans ordonnance qu’il est possible de prendre au milieu de la nuit à condition de disposer encore de 4 heures de sommeil au minimum.

Au moment de vous faire prescrire un somnifère par votre médecin, échangez avec lui pour vous assurer que le médicament est véritablement conforme à vos besoins. Veillez à respecter scrupuleusement les consignes de sécurité de base en ce qui concerne l’usage de médicaments contre les insomnies.

Pour le traitement de l’insomnie, la thérapie congnitivo-comportementale (TCC) est une option sérieuse qui a fait ses preuves. Vous y expérimentez de nouvelles méthodes pour vous attirer le sommeil. Il y a par exemple la diminution de l’anxiété, la relaxation, et la planification des heures de sommeil. Recourez à un thérapeute cognitivo-comportemental professionnel pour en découvrir plus sur la TCC.

Comment les somnifères agissent-ils ?

L’endormissement généré par les somnifères n’est pas le même que celui que l’organisme induit naturellement. La phase du sommeil profond n’est pas ou très peu prise en charge par la majorité d’entre eux. Or cette phase serait la plus bénéfique à l’organisme. Les somnifères font un apport au niveau de quantité et la longueur du sommeil en dépit de la qualité. Raison pour laquelle leur usage à long terme ne peut être considéré comme une panacée contre l’insomnie. Par ailleurs, l’accoutumance aux somnifères réduit les effets de ces derniers, poussant leurs utilisateurs à élever le dosage, instaurant ainsi un vrai cercle vicieux. Aussi, le docteur Isabelle Poirot souligne que « Lorsque l’on est insomniaque, on a tellement peur de ne pas dormir que l’on dort mal, même avec des médicaments. Mais l’on se dit “cela serait pire sans eux” ».

Quand est-ce que le somnifère devient-il un danger ?

Le moment de la survenance de l’accoutumance est propre à chacun. Pour prévenir ce risque, il faut éviter d’excéder 28 jours d’utilisation des benzodiazépines et dérivés. Généralement, leur consommation doit être marquée de pauses régulières avec une limitation à une ou deux prises hebdomadaire, par quinzaine ou toutes les trois semaines par exemple avec de longues périodes de pauses. Le Docteur Isabelle Poirot ajoute en effet que les traitements aux antihistaminiques peuvent durer 90 jours, tandis que les antidépresseurs sont prescrits pour une longue durée d’utilisation… Pendant ce temps, l’hygiène du sommeil, c’est-à-dire les bonnes habitudes qui favorisent l’endormissement, est censée s’installer progressivement en vue de l’arrêt des somnifères. Cependant, si les autorités de la santé incitent les patient à cet exercice, les initiatives concrètes pour les accompagner sont encore rares.

Toujours arrêter de manière progressive

Il est fortement déconseillé de stopper soudainement la prise d’un somnifère qui a duré 4 mois, voire des années. Le risque de réapparition et d’aggravation de l’insomnie est très élevé. Pour contrecarre cet « effet rebond » l’accompagnement du médecin est important pour réduire graduellement les doses. Le sevrage peut s’étendre sur des semaines, des mois ou beaucoup plus. Cette phase de désaccoutumance est marquée de rendez-vous consécutifs avec le médecin pour lui permettre de s’assurer qu’il n’y a pas de symptômes provoqués par l’interruption du traitement. Parfois, l’hospitalisation s’avère nécessaire comme dans les cas où les patients développent une forte dépendance causant des signes des par exemple des hallucinations et de la confusion entre autres.

Information utile : le sevrage à l’aide des cures thermales a démontré son efficacité.

Comment décider entre un somnifère sur prescription et un autre en libre commercialisation dans une pharmacie ?

Environ le quart de la population européenne a recours aux somnifères sur prescription comme en vente libre au sein des pharmacies pour calmer les insomnies.

Si vous êtes épuisé au réveil ou que vous vous endormez difficilement, il vous est possible de commencer un traitement avec des somnifères disponibles librement dans le commerce ou de consulter un médecin pour vous renseigner sur les somnifères dont l’achat exige une prescription préalable.

Dans tous les cas, vous devrez identifier à l’avance les différents somnifères du marché qu’ils soient sur ordonnance ou en vente libre et comparer leurs éventuels effets secondaires et leur nuisibilité avec d’autres méthodes de traitement.

Gardez quand même à l’esprit qu’avec certaines pharmacies en ligne, vous pouvez vous procurer un somnifère sans ordonnance en toute quiétude. Il suffit que vous vous assuriez que la pharmacie dispose d’un agrément européen valide. Pour vous faciliter la tâche, nous vous proposons un partenaire sûr pour acheter un somnifère sans ordonnance sans aucun problème.

Pourquoi faut-il une prescription médicale ?

L’usage des somnifères est médicalement règlementé. Présenter une ordonnance médicale avant d’en acheter est donc nécessaire. D’où la difficulté, voire l’impossibilité de vous passer d’une ordonnance médicale.Les contre-indications et les effets indésirables qui peuvent découler de l’usage des somnifères sont le principal motif de leur règlementation stricte. En effet, les réactions de l’organisme aux somnifères diffèrent d’un individu à un autre et ne conviennent pas au même titre à tout le monde même si leur but premier n’est que d’aider à l’endormissement. Les somnifères médicaux sont strictement personnels et ne sont pas interchangeables entre amis ou en famille au risque de faire face à de graves effets secondaires. Il ne faut jamais oublier que les prescriptions médicales correspondent à des besoins sanitaires spéciaux. Pour cela, il est expressément recommandé de recueillir l’avis de votre médecin traitant lors d’une consultation avant tout soin médicamenteux même en dehors des cas d’insomnie.

Les somnifères en vente libre face aux somnifères sur ordonnance

La majorité des somnifères en vente libre ont pour composante essentielle la diphnehydramine qui est une molécule antihistaminique. Il engendre un effet de détente qui perdure même après le réveil le jour suivant, à travers des sensations de vertiges, de somnolence ou d’engourdissement. Certains somnifères usuels contiennent aussi des sédatifs dont les effets sont probablementdispensables simplement pour bien dormir.

Il est vrai que les somnifères en vente libre sont considérés comme sans danger, mais il se peut que votre pharmacien vous informe sur leurs éventuels effets secondaires ou sur les dangers liés à leur utilisation conjointe avec d’autres médicaments comme dans une cure contre l’hypertension artérielle.

Si vous subissez déjà un traitement impliquant des antihistaminiques comme dans un cas d’allergie, vous avez l’obligation de tenir compte des indications de sécurité pour la prise pour éviter le surdosage. Les antihistaminiques peuvent être à l’origine de signe de confusion, particulièrement chez les séniors.

Les effets des somnifères en vente libresont peut-être très rapides, mais ils sont généralement suivis d’une forte innocuité à long terme.

Si vous détectez un trouble du sommeil, il est recommandé d’en faire cas à votre médecin au bout de quelques jours, car un autre problème,comme une dépression, pourrait se dissimuler sous ce symptôme.

En fonction du motif de votre trouble du sommeil, le médecin peut opter pour la solution la plus courante contre les insomnies, à savoir, un somnifère.

Au cours des années 60, une catégorie de médicaments analgésico-hypnotiques dits agonistes des benzodiazépines a été créée. Subdivisés en deux groupes, les benzodiazépines et les non-benzodiazépines, ces médicaments ont prouvé au fil du temps qu’ils comportent pour les patients des risques d’accoutumance.Les somnifères de type « acide gamma-aminobutyrique » plus récents, sont estimés moins nuisibles.

Le reproche principal fait aux benzodiazépines est la faculté qu’elles ont de contrecarrer l’apparition de la phase du sommeil profond, utile à la récupération de force et à la bonne humeur au réveil.

La classe des somnifères agonistes de la mélatonine quant à eux, est connue pour calquer le fonctionnement de ses médicaments sur le rythme circadien qui est le cycle de fonctionnement naturel de l’organisme du patient. Ils ne se focalisent pas sur la création de la somnolence, mais sur le rétablissement d’un sommeil de qualité au jour le jour.

La prise de somnifères en vente libre doit être faite sous le regard scrupuleux d’un médecin une fois que vous avez eu connaissance de tous les dangers, effets secondaires éventuels, des conseils et des indications de dosages. Rappelez-vous que la prise de médicaments prescrits à une tierce personne, quelles que soient les circonstances, est formellement prohibée.

De toutes les façons, il existe assez de somnifères régulièrement prescrits par les médecins qu’il est possible de retrouver en ligne en vente libre. Pour procéder à l’achat, privilégiez les pharmacies sûres qui vous proposent des consultations médicales virtuelles en vue de vous octroyer une ordonnance. Ce sera le signe pour vous qu’une pharmacie est digne de confiance et que le produit est correct.

Quel somnifère choisir pour un sommeil de qualité ?

Le marché des somnifères regorge de produits. Autant il y en a de très efficaces, autant on en trouve qui sont sans impact sur le sommeil. Afin de vous aider à gagner en temps et en argent, nous vous proposons ici trois somnifères dont l’efficacité est prouvée.

Circadin

Circadin est un médicament facilitant le sommeil, uniquement accessible sur prescription médicale. Il est ordonné aux adultes ayant au-delà de 55 ans, chez qui l’insuffisante sécrétion de mélatonine occasionne une insomnie dite primaire. La solution dans ce cas est d’ingérer de la mélatonine synthétique chaque soir, et ce, pendant 21 jours. Les résultats sont palpables au bout de 3 ou 4 jours avec des sommeils complets et normaux.

D’après les études, la mélatonine Circadin 2mg favorise la régulation automatique de la sécrétion de mélatonine par l’organisme. Ce qui permet au patient un cycle de sommeil exemplaire post-traitement.

SomniPhyt 30

Fabriqué à base d’ingrédients naturels, SomniPhyt 30 Mélatonine est un complément alimentaire qui aide à renouer avec de bonnes nuits de sommeil. Par son action rapide, il stimule la survenance de l’endormissement seulement 30 minutes après la prise initiale.

SomniPhyt 30 Mélatonine renferme du magnolia, du millepertuis et de la griffonia simplicifolia, réputés pour être de très bons remèdes contre l’insomnie. On y trouve également de la vitamine B6, vecteur d’un meilleur échange d’informations entre les neurones, ainsi que de la mélatonine synthétisée.

Pour les habitués, ce complément est une belle option face aux médicaments.

Novanuit

Fruit des recherches des laboratoires Sanofi, Novanuit s’adresse aux adultes qui sont en quête d’un moyen rapide de retrouver un sommeil paisible. Novanuit est un complément alimentaire contenant du pavot connu pour son effet hypnotique, de la passiflore, de la mélisse et de la mélatonine.

Novanuit crée les conditions d’un sommeil revigorant à travers son mode d’action triaxial :

  • ladétente du corps ;
  • l’endormissement rapide ;
  • etle sommeil linéaire non entrecoupé.

Les laboratoires Sanofi ont une telle assurance sur l’efficacité du complément alimentaire Novanuit Triple Action qu’ils le font suivre de la garantie « satisfait ou remboursé ». Ainsi, 73% des personnes l’ayant testé auraient trouvé entière satisfaction.

Euphytose nuit

Euphytose nuit est un complément alimentaire grâce auquel il est possible de s’offrir  un sommeil confortable et énergisant. Il permet de raccourcir le délai de la phase d’entrée en sommeil en dépit de la présence du stress. La passiflore végétale et la mélatonine qui composent ce produit vous empêchent de développer de l’accoutumance ou de la dépendance.

Euphytose nuit assure des réveils pleins d’énergie pour vous aider à entamer la journée du lendemain avec bonne humeur. Il se destine à tous ceux qui s’endorment difficilement et qui, ayant subi une série de réveils nocturnes, se retrouvent totalement épuisés au matin.

Valdispert

Valdispert mélatonine est aussi un complément alimentaire. Son rôle est de vous aider à vous endormir rapidement sans pour autant subir des perturbations nocturnes. Il :

  • hâte l’endormissement ;
  • est adapté et s’adresse à ceux qui ont des horaires irréguliers ;
  • renferme 1,9mg de mélatonine ;
  • a une bonne saveur obtenue sans sucre.

Valdispert mélatonine est particulièrement conseillé pour réguler votre temps de sommeil après un changement de fuseau horaire, ou une perturbation de votre planning habituel.

Les gélules ont été pensées pour des prises aisées en toutes circonstances, même en l’absence d’eau. Les comprimés sont orodispersibles et cela accentue la rapidité d’action de la mélatonine qu’ils renferment.

Comment fonctionnons-nous ?

Le but de notre site est de vous donner les informations nécessaires pour repérer le traitement anti-insomnie le plus efficace parmi ceux du marché. Nous avons souci de vous protéger de tout désagrément éventuel en relation avec l’approvisionnement sans ordonnance en Circadin sur le net. Pour cela, nous disposons d’une équipe qui vous guide et vous conseille une pharmacie sûre.

Les somnifères : quels sont les risques et effets secondaires ?

La capacité des somnifères à nuire à l’organisme est encore sujette à débats et l’Agence du Médicament prenant la mesure de l’inquiétude a fait des mises en garde. Par exemple, les posologies indiquées des médicaments Lunesta, Sonata, Rozerem et Ambien ont dû être revues à la baisse suite aux possibles effets secondaires enregistrés. Il s’agit entre autres du somnambulisme, des allergies, et des vertiges au réveil.

Pour tout traitement impliquant des somnifères, l’Agence recommande des dispositions suivantes :

  • éviter de cumuler les médicaments avec l’alcool ;
  • ne pas dépasser le dosage prescrit ;
  • éviter le mélange avec d’autres substances hypnotiques.

Pourquoi préférer un somnifère avec de la mélatonine comme principe actif ?

La mélatonine provient de la glande pinéale, située au niveau du cerveau. Cette hormone se charge de réguler la périodicité et la fréquence du sommeil. La mélatonine est présente à très faible dose dans quelques aliments comme les fruits et légumes, les céréales et la viande.

À quoi sert la mélatonine sécrétée dans l’organisme ?

Le corps s’autorégule. En fonction de ses propres horaires, il programme automatiquement les phases de sommeil et se charge ainsi de déterminer les moments où la glande pinéale doit synthétiser la mélatonine. La quantité de mélatonine sécrétée augmente naturellement en mi-journée et aussi en fin de soirée pour décroitre à l’aurore.

La production de mélatonine par l’organisme est aussi impactée par l’éclairage environnant.En période hivernale où les journées se raccourcissent, la mélatonine peut se libérer dans l’organisme plus tôt dans la soirée ou plus tard, le lendemain. Cette légère turbulence entraine parfois l’apparition d’une dépression dite saisonnière encore appelée trouble affectif saisonnier (TAS).

La proportion de mélatonine habituellement émise par l’organisme décroit progressivement avec l’âge. Quand survient la vieillesse, elle devient presque inexistante et peut même devenir absente.

Le rôle de la mélatonine en tant que complément alimentaire.

En tant que complément alimentaire, la mélatonine peut servir à pallier les conséquences du décalage horaire ouà traiter l’insomnie. Son utilisation au-delà du simple rôle de sédatif est envisagée par les scientifiques qui y voient un remède efficace pour :

  • lutter contre les troubles affectifs saisonniers (TAS) ;
  • réadapter les cycles de sommeil des équipes de travail de nuit ;
  • prévenir ou réduire les troubles du sommeil de même que les perturbations faisant suite aux interventions chirurgicales ;
  • le traitement des céphalées chroniques.

La prise de somnifères à base de mélatonine sans ordonnance est-elle conseillée ?

Bien souvent, il n’y a aucun danger à utiliser les compléments de mélatonine en petite quantité sur une période donnée, fût-elle courte ou longue. Ainsi retrouve-t-on cette hormone dans plusieurs somnifères et médicaments contre le décalage horaire ne nécessitant pas de prescription médicale.

Pour les femmes enceintes et les enfants, toute forme d’ingestion de mélatonine doit être précédée d’une consultation médicale.

La consommation de mélatonine est sujette à des effets secondaires qui disparaissent une fois la prise du médicament arrêtée. Il s’agit:

  • dela somnolence ;
  • del’hypothermie (refroidissement corporel) ;
  • des rêves ardents ;
  • des vertiges matinaux.

Des changements au niveau de la tension artérielle.

Si vous êtes souvent ensommeillé après une ingestion de mélatonine, il est préférable pour vous d’éviter de conduire ou de faire usage de machines au cours du traitement.

Pendant les examens médicaux, renseignez votre médecin de votre cure à la mélatonine (notamment en cas d’usage non ordonné), et faites-lui part de vos troubles de sommeil, car ils peuvent être d’origine médicale. Le dosage de mélatonine conseillé à un adulte peut varier de 0,2mg à 20mg et est indiqué au cas par cas. Demandez donc conseil à votre médecin pour savoir avec exactitude ce qu’il vous faut.

Le somnifère sans ordonnance par excellence : Circadin

Circadin 2mg est constitué d’une excellente qualité de mélatonine qui se diffuse graduellement dans l’organisme grâce à une matrice polymère pour une action longue durée efficace. Son usage est adapté aux patientsayant au moins 55 ans et souffrantd’insomnie primaire (incapacité à dormir).

Le somnifère sans ordonnance Circadin est produit à base de mélatonine synthétique. Cependant, il n’existe aucune différence entre cette forme et la mélatonine naturelle d’origine humaine. Leurs formules chimiques sont en tout point similaires (N-acétyl-5-méthoxytryptamine).

Les points forts du somnifère sans ordonnance Circadin.

La formule de conception du Circadin qui lui confère sa capacité à se libérer de manière prolongée dans le corps évite l’évacuation accélérée de la mélatonine. Ce mode de fonctionnement est calqué sur celui des glandes pinéales elles-mêmes.

L’ingestion de mélatonine par voie extérieure n’inhibe pas sa synthétisation interne. Il existe d’autres formules de mélatoninesynthétiques qui sont à libération rapide. L’organisme les absorbe, les utilise et les élimine en approximativement une heure.Après son ingestion orale, la mélatonine à libération rapide atteint au sein du plasma sanguin un niveau de concentration 5 à 10 fois supérieur à celui du Circadin. Mais une cinquantaine de minutes seulement après l’absorption intestinale, ce niveau très élevé est drastiquement baissé par les effets de la circulation sanguine qui balaie le corps humain.

C’est ainsi que la mélatonine à libération rapide voit ses effets disparaitre à très court terme. Les différences entre les formules de mélatonine à libérations rapide et lente sont mieux mises en exergue par leurs impacts sur la pression artérielle.

Pendant que Circadin participe au contrôle de la pression artérielle en faveur des personnes atteintes d’hypertension, les formules de mélatonine qui s’éliminent rapidement n’offrent aucun avantage. Par ailleurs, en dépit de ce que supposent la plupart des patients, l’élimination lente de Circadin ne rallonge pas la durée de l’endormissement comparativement aux autres formules. En effet, la sensibilité du cerveau aux petites quantités de mélatonine s’accroit à la nuit tombée.

Circadin et traitement de l’insomnie : les avis

Au cours d’une enquête menée à l’échelle européenne destinée à mesurer l’efficacité et la nuisance de la mélatonine dans les soins médicaux chez des patients atteints d’insomnie, la meilleure efficacité du Circadinvis-à-vis des formules traditionnelles de mélatonine a été prouvée. Ces formules traditionnelles sont les suivantes : Freeman A, Leschziner G, Freeman A et al. Mélatonine (qui dispose d’une version à libération prolongée et d’une autre en version standard).

Le Circadin

Le Circadin est un médicament dont l’ingrédient principal est la mélatonine, une hormone naturellement fabriquée par l’organisme humain pour produire le sommeil.

Comment se procurer du Circadin sans ordonnance ?

Pour plusieurs raisons, programmer un rendez-vous chez le médecin peut s’avérer compliqué. Pour cela, nous vous conseillons de vous procurer une ordonnance médicale en ligne grâce à notre partenaire sûr.

Pour traiter efficacement votre insomnie, offrez-vous :

  • une consultation rapide via internet avec notre partenaire ;
  • une assistance accessible par téléphone, mail ou messagerie instantanée pour toutes vos préoccupations ;
  • une livraison sans frais en 24h ;
  • un allié de premier choix agrémenté dans toute l’Union Européenne.

Les autres somnifères sans ordonnance disponibles

Certaines personnes se voient obligées de se procurer en vente libre des somnifères sans ordonnance pour faciliter leur sommeil. Parmi eux, on retrouveSominex, Nytol et Sleep-Eze. Ces médicaments renferment tous un agent appelé la diphenhydramine qui inhibe les effets de l’histamine lors des réactions allergiques. En cas d’utilisation passagère, les remèdes autorisés sans prescription médicale peuvent être envisagés. Toutefois, l’on ne peut avoir un impact positif sur la qualité du sommeil que lorsque la cure choisie est suivie d’un certain nombre de changements d’habitudes et de mode de vie.

Il est possible de recourir sans risque à la majorité des somnifères autorisés sans ordonnance pendant 7 à 10 jours. Il est tout de même important de suivre rigoureusement les indications de la notice.

En ce qui concerne leur utilisation chez les femmes enceintes, allaitantes ou en âge de concevoir, la consultation d’un médecin au préalable à toute médication est recommandée.

Si vous êtes déjà sous un traitement (sur ordonnance ou non) lié à un problème d’insomnie ou autre, il est primordial de recueillir l’avis de votre pharmacien et de votre médecin.

Les effets secondaires suivants peuvent survenir à court terme en cas de prises de somnifères sans ordonnance :

  • Confusion
  • Troubles de mémoire

Sur le long terme, l’usage de somnifères est capable :

  • De voiler l’origine de votre insomnie. Elle peut être un symptôme d’un problème médical caché ;
  • De réduire votre concentration et votre état d’alerte au réveil ;
  • De causer du stress, un état dépressif, une vue floue, un manque d’appétit, des nausées…
  • De générer des problèmes de santé critiques en cas d’association d’alcool ou de stupéfiants ;
  • De causer une addiction ou une accoutumance qui empireraient votre insomnie une fois le traitement stoppé ;
  • D’être remplacé par d’autres formes de cures non médicamenteuses. Échangez avec votre médecin sur les améliorations à apporter à votre qualité de vie pour accroitre celui de votre repos.

Date de mise à jour :

En 6ème année de médecine. Médecin généraliste de père en fils depuis des générations, Lucas est un passionné. Il dévoue tout son temps aux autres. Il tente par dessus tout un grand altruiste qui désire partager avec les autres ses connaissances médicales. Très pédagogue, il écrit et réponds aux questions avec une très grande simplicité. Il a déjà écrit de nombreux articles pour Pharmassimo, il ne compte pas s'arrêter maintenant.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>