✅ Consultation sans face-à-face​

✅ Livraison gratuite en 24h

✅ Données sécurisées

✅ Service noté 4,9 sur 5

✅ Ordonnance en ligne

✅ Livraison gratuite

Hypnotique

Qu’est-ce qu’un hypnotique ?

Un hypnotique est un médicament ayant pour principale finalité de réguler le sommeil. C’est pourquoi il répond également à l’appellation commune de « somnifères ». 

Le terme en lui-même désigne, d’une manière générale, ce qui provoque le sommeil. Il désigne également toute méthode utilisée pour s’endormir ou pour faciliter le sommeil chez les personnes souffrant de difficultés d’endormissement : les insomniaques, les personnes qui souffrent de réveils précoces en d’autres termes, ceux qui ne parviennent pas dormir ou qui n’arrivent pas à trouver le sommeil.

Par ailleurs, le terme hypnotique désigne également ce qui concerne l’hypnose et l’hypnotisme.

Les hypnotiques ou les somnifères appartiennent à la famille des psychotropes, en d’autres termes des thérapeutiques ayant des propriétés agissant directement sur l’activité cérébrale. Plus spécifiquement, ils rejoignent également les rangs des psycholeptiques ou psychoplégiques, soit des médicaments déprimant l’activité mentale. 

Les médicaments hypnotiques les plus courants sont les benzodiazépines.  

Les benzodiazépines : Comment ils fonctionnent ?

Les benzodiazépines contiennent des molécules actives qui peuvent agir sur certaines cellules du système nerveux central. Elles agissent plus précisément sur les neurones appelés « gabaergiques ».

Après avoir été prises oralement, les benzodiazépines sont assimilées dans le sang à partir du système digestif. Ils contiennent des molécules basiques leur permettant de se lier à des protéines plasmatiques. Ces molécules sont également lipophiles, une caractéristique qui leur permet notamment de franchir facilement la barrière hémato-encéphalique comme toute membrane formée de lipides. 

Portées par des neurones au niveau de la synapse, les benzodiazépines vont se fixer sur le récepteur GABA dans le cerveau. Agoniste au récepteur en question, ils vont accroître son activité en amplifiant la fréquence d’ouverture du canal chlore du récepteur GABA lorsque ce dernier se fixera sur ce même récepteur après avoir été expulsé suite par le bouton présynaptique après un influx nerveux. Les benzodiazépines facilitent la libération de GABA dans la fente synaptique. Ils rendent l’ouverture du canal chlore plus efficace.

Ce canal influencera l’excitabilité du neurone postsynaptique en l’hyperpolarisant grâce au passage des ions chlorure. Résultat : le potentiel de repos diminuera de moins de 70mV, et il faudra des stimulations d’intensité supérieure à la normale pour atteindre le seuil de stimulation. Cette résistance va bloquer les envois d’influx nerveux jusqu’à la partie du cerveau concernée, et cette absence de messages nerveux va avoir un effet relaxant et ainsi le sommeil. L’action de ces hypnotiques peut être courte, intermédiaire ou longue.

L’insomnie est difficile à quantifier précisément. On qualifie un individu d’insomniaque quand il ne peut dormir de 6 à 9 heures par nuit après un délai d’endormissement d’une demi-heure environ et un temps total d’éveil inférieur à 20 minutes.

Les différents types d’hypnotiques

On distingue plusieurs types d’hypnotiques.

Ceux de la famille des benzodiazépines : Lormétazapam, Zopiclone, Zolpidem,Témazépam, Estazolam, Nitrazépam, Flunitrazépam, Triazolam et Zaleplon. 

Ceux constitués de deux molécules sédatives notamment d’Acéprométazine  associé à de la Clorazépate et d’Acéprométazine associée à de la Méprobamate. 

Les barbituriques

Les antihistaminiques H1 de première génération : la Phéniramine, la Prométhazine, la Doxylamine et l’Alimémazine qui a des propriétés antiallergiques et sédatives. 

Les plantes :

  • Le pavot somnifère ou encore Papaver somniferum notamment ses parties aériennes et son Opium, une substance spécifique contenant à la fois de la morphine, de la codéine et de la thébaïne.
  • Le pavot de Californie ou encore Eschscholzia californica, notamment ses parties aériennes et racines contenant de la californidine. 
  • Les plants de chanvre ou le Cannabis, notamment ses inflorescences femelles qui contiennent du tétrahydrocannabinol.
  • La valériane officinale.

Le traitement par hypnotiques

Les hypnotiques sont surtout préconisés comme traitement aux personnes souffrant d’insomnie, soit des personnes qui ne peuvent pas dormir pendant 6 à 9 heures par nuit après un endormissement d’une demi-heure. 

Les hypnotiques sont pris par voie orale par faible posologie, ceci afin d’éviter tout risque de dépendance. La durée du traitement dépend de la formule hypnotique utilisée. Il est important de consulter son médecin traitant pour déterminer la périodicité des prises. La prescription doit être limitée à 4 semaines au maximum.

En effet, le traitement par hypnotiques ne peut pas être stoppé soudainement. Les prises doivent être réduites progressivement afin de réduire les risques de rebond. Par ailleurs, si le traitement dépasse la durée limite, il y a un risque de perte d’efficacité.

Contenu vérifié et certifié le 02/08/2021 par Baillard Christian, Pharmacien basé en Île de France