La calvitie (ou alopécie) féminine est moins fréquente que chez les hommes, elle touche 1 femme sur 4 à un certain moment de leur vie, alors qu’une femme sur 5 souffre d’amincissement des cheveux.

Jeune femme en pleine santéLes origines de la calvitie féminine sont incertaines, on ne peut certifier que la calvitie féminine est héréditaire. Cependant, elle est souvent diagnostiquée chez des femmes ménopausées, peut-être parce qu’elles ont moins d’hormones femelles. 45% des femmes de plus de 50 ans seraient d’ailleurs touchées par l’alopécie. Contrairement à la calvitie masculine qui débute généralement avec un front dégarni, la calvitie féminine commence généralement par un amincissement des cheveux sur tout le cuir chevelu, affectant ainsi l’ensemble de la tête.

Le traitement de la calvitie féminine

Il s’agit d’un traitement topique qui prend la forme d’une lotion à appliquer sur le cuir chevelu.  La plupart des femmes l’ayant utilisé constate une amélioration, notamment un arrêt ou un ralentissement de la calvitie, des cheveux plus épais et même fréquemment une repousse de cheveux.

Il est vendu en pharmacie sans ordonnance.

Calvitie feminine

Avant de commencer ou terminer tout traitement relatif à l’alopécie, prenez contact avec un médecin généraliste ou un dermatologue pour qu’il puisse vous conseiller.

Ils pourront vous renseigner sur les origines potentielles de l’alopécie et sur les traitements disponibles et adéquats.

Utiliser le Minoxidil pour traiter l’alopécie requiert de la patience, les résultats notables n’apparaissent généralement qu’après 3 ou 4 mois et le produit doit être utilisé une fois par jour sans interruption.

Ce traitement a tendance à être plus efficace lorsqu’il est utilisé très tôt, dès les premiers signes de perte de cheveux.

  • La ferritine

Les médecins peuvent aussi tester votre niveau de ferritine, une protéine chargée du stockage de fer dans l’organisme. Une étude récente suggère que les niveaux de ferritine seraient plus faibles chez les femmes souffrant de calvitie. Les compléments en fer pourraient donc être utiles dans le traitement de la calvitie féminine.

  • Les comprimés oraux

Dans certains cas, la calvitie féminine peut être d’origine hormonale, par exemple à cause d’un excès d’androgènes (hormones mâles). Un indice permet de savoir si les hormones ont un rôle à jouer dans l’alopécie, c’est lorsque la perte de cheveux ressemble à celle des hommes.

Une telle alopécie peut être traitée avec des médicaments prescrits sur ordonnance tels que la Spironolactone ou des contraceptifs oraux. Une étude a démontré que 62% des femmes prenant des contraceptifs oraux à base de Drospirénone (progestatif) ont constaté une amélioration.

Néanmoins, ce progestatif est nocif pour le fœtus de sexe masculin, il ne devrait donc pas être utilisé par les femmes songeant à la maternité.

  • La greffe de cheveux

Dans ce cas, de minuscules follicules pileux sont pris sur une zone du cuir chevelu où la croissance est active pour être transplanté sur les zones touchées par la calvitie.

Cette greffe peut s’avérer très efficace et produire des résultats d’apparence naturelle permanents. Néanmoins, elle présente des inconvénients : de potentielles cicatrices, parfois des infections.

Cela pourrait aussi vous intéresser...

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>