Cause de l’impuissance et rôle du partenaire

La dysfonction érectile que l’on nomme plus couramment impuissance représente un véritable problème pour les hommes qui en souffrent : mauvaise estime de soi, perte de confiance, vulnérabilité, frustration, remise en cause de la virilité… et l’on en passe. Trouble particulièrement handicapant, l’impuissance empêche au couple de vivre une sexualité épanouie.

Si l’homme en souffre donc énormément, qu’en est-il du partenaire (femme ou homme) ? En effet, une sexualité épanouie dans un couple ça se vit à deux et si l’accent est souvent mis sur l’impuissant, le partenaire lui aussi en pâtit. Nombre de femmes qui doivent faire face à l’impuissance de leur homme se posent ainsi les questions du genre : m’aime-t-il encore ? Je ne l’excite plus, ne l’attire plus ? En voit-il une autre ? Suis-je trop vieille ?

Et quand on parle du partenaire justement : est-il victime ou responsable de l’impuissance ? Nous répondons à toutes vos questions sur le sujet et surtout nous vous proposons divers conseils pour que ce problème d’impuissance ne prenne pas des proportions disproportionnées et entraine alors des conséquences d’autant plus négatives.

Les causes de l’impuissance

On distingue deux types principaux de causes à l’origine de l’impuissance masculine : des causes psychologiques et des causes physiques. Si les premières concernent aussi bien les hommes jeunes et plus âgés, les causes physiques sont généralement l’apanage des hommes plus avancés en âge. D’autres facteurs plus ou moins fréquents s’ajoutent à ces deux causes principales.

  • Les causes physiques

On estime qu’environ 50 % des hommes âgés entre 40 et 70 ans souffrent de dysfonction érectile. Dans 70 % des cas ces problèmes érectiles chroniques ont une cause physique.

Si l’impuissance de votre partenaire est occasionnelle, il n’y a pas de raison de s’inquiéter, c’est normal. Les « pannes » vont même avoir tendance à augmenter avec les années. Par contre, si l’impuissance se répète à plusieurs reprises et à même tendance à s’installer, il est très important de consulter un médecin. Ces problèmes d’érection peuvent en effet révéler des problèmes circulatoires et autres problèmes cardiaques beaucoup plus dangereux pour la santé.

  • Les causes émotionnelles

Faire l’amour ce n’est pas seulement mécanique, bien au contraire. L’aspect psychologique et émotionnel se manifeste également au cours de la relation sexuelle.

Bien souvent l’homme qui souffre d’impuissance pour raisons émotionnelles passe par un moment difficile dans sa vie. Il a plus de responsabilité au travail donc plus de stress, il fait face à un décès, une dépression… Et un cercle vicieux peut rapidement s’installer : l’obligation de la performance et la peur de l’échec sont autant de facteurs qui peuvent être à l’origine de la dysfonction érectile.

  • Les causes médicamenteuses

Certains médicaments peuvent être à l’origine de la dysfonction érectile chez les hommes. Il est alors bon de consulter son médecin ou son pharmacien pour tâcher d’adapter le traitement afin de ne pas subir de tels effets secondaires.

• Le porno

Encore peu fréquents il y a quelques années, aujourd’hui les problèmes de dysfonction érectile sont de plus en plus présents chez les jeunes adultes. Le responsable ? Le porno !

En effet, la consommation excessive de pornographie lors de la formation de la sexualité peut entrainer des conséquences sur la vie sexuelle future. Le porno peut ainsi générer divers troubles sexuels tels qu’éjaculation précoce, retard dans l’éjaculation mais également impuissance.

L’explication : le cerveau s’excite devant une image et non pas devant une personne. En absence d’image, le stimulus n’est généralement pas suffisant et l’homme n’arrive donc plus à être excité. Il n’a plus d’érection. La bonne nouvelle c’est que dans la majorité des cas l’arrêt du porno durant plusieurs semaines permet un retour à la normal.

  • L’hygiène de vie

Obésité, tabagisme et alcool sont autant de facteurs qui peuvent remettre en cause une érection ferme et prolongée. Si bien des fois boire un verre est très pratique pour détendre l’atmosphère, les conséquences sous la couette peuvent être désastreuses d’un point de vue « qualité de l’érection ».

  • Le partenaire

Le partenaire peut également dans certains cas être directement la « cause » de la dysfonction érectile. En réalité, l’impuissance est dans ce cas-là le révélateur d’un problème de couple beaucoup plus ample. L’impuissance devient alors l’excuse parfaite pour occulter tout ce qui ne va pas dans le couple. L’attention se focalise sur ce problème d’impuissance alors qu’il s’agit avant tout d’un problème de confiance, d’intimité, de bien-être…

Dans des cas plus rares encore, le partenaire de l’impuissant serait directement montré du doigt… Certaines études sur le sujet ont ainsi révélé que les impuissants vivant avec un partenaire souffrant d’anorganisme, de vaginisime, de dyspareunie, de dépression ou souffrant d’une perte de libido sont plus touchés par des problèmes d’impuissance. Mais ces cas restent tout de même plutôt exceptionnels au regard des autres causes.

Et justement, quand on parle du partenaire, quel est son rôle ?

Impuissance : quel rôle pour le partenaire ?

Quelle que soit la cause de l’impuissance, ce trouble sexuel entraine des conséquences pour les deux principaux intéressés. Et comme nous venons de le voir, le partenaire n’est que très rarement la cause réelle de l’impuissance. Dans la majorité des cas, il ne peut donc pas être tenu pour responsable de ce trouble sexuel. Le partenaire va par contre en souffrir plus ou moins fortement, au même titre que l’impuissant : frustration, remise en cause, mauvaise estime de soi, etc.

S’il n’est donc que très rarement responsable de l’impuissance, le partenaire sera par contre responsable de ne rien faire… Or c’est malheureusement souvent le cas.

En effet si environ une femme sur 5 reconnait que son partenaire a souffert de troubles érectiles au cours de l’année passée, seulement une sur deux en parlent alors que plus des trois quarts d’entre elles sont persuadées que cette panne a des conséquences négatives sur leur couple. Plutôt paradoxal donc !

Il faut cependant reconnaitre que le sujet est souvent difficile à aborder. L’impuissance et la pratique sexuelle touche directement à la virilité pour un homme, le sujet reste tabou, met mal à l’aise… mais le dialogue semble pourtant indispensable pour surmonter le problème.

Conseils pour faire face à l’impuissance de votre partenaire

  • Le dialogue : parler du problème, le nommer, en discuter ouvertement sans dramatiser ni banaliser le sujet semble être le premier pas à faire pour trouver une solution. Il ne s’agit pas de culpabiliser, ni de reprocher ou d’être énervé par la situation… ça n’apporte pas grand-chose. Il s’agit plutôt d’expliquer son propre point de vue sur la question, faire preuve d’empathie, accompagner.
  • Essayez quelque chose de nouveau : l’impuissance est souvent causée par un problème d’excitation. Essayez autre chose, sortez de la routine, inventez de nouvelle forme de faire l’amour, introduisez de nouvelles pratiques. Pour vous donner quelques idées : sex toys, sexe oral, vibrateur, objets et gadgets, jeu de rôle, nouvelles positions, etc.
  • Consultez : difficile de sauter le pas et pourtant des professionnels spécialisés peuvent vous aider considérablement pour surmonter ce problème. Psychologues et sexologues peuvent vous aider à résoudre les difficultés liées à l’impuissance. Idéalement, le couple se rendra ensemble à la thérapie choisie.
  • Patience et persévérance avec les médicaments aussi : si les traitements médicamenteux contre l’impuissance sont très efficaces (Viagra, Levitra, Cialis, Spedra), ils ne permettent pas d’avoir une érection sur commande. La stimulation est toujours nécessaire. Donc soyez patient si ça ne fonctionne pas la première fois ou à chaque fois.
  • Cultivez l’intimité : faire l’amour c’est être à deux, c’est se montrer à l’autre tel que l’on est, sans détour. Il est donc très important de créer de nouveau une atmosphère de confiance et de bien-être. Recréez la complicité : vous êtes deux pour affronter cette difficulté.

Surtout ne vous découragez pas, l’impuissance n’est pas une fatalité. Comme vous pouvez le constater, bien des solutions existent pour surmonter cet obstacle encore faut-il oser l’affronter ouvertement. Pour trouver une solution au problème, il faut commencer par le nommer. Chacun peut ensuite adapter ces conseils à son expérience, aux particularités du couple, etc. Mais n’oubliez pas : parlez-en plutôt que de détourner le regard, ça ne ferait qu’empirer les choses.

A lire aussi sur Pharmassimo..

Pourquoi les français procrastinent... Pourquoi les français développent au mieux leur talent de procrastination lorsqu’il s’agit de sport ? Outre une alimentation...
Norethisterone Norethisterone est un traitement médical permettant aux femmes âgées de plus de 18 ans de retarder leurs règles. Vous tro...
Flixotide Composition et fonctionnement Le médicament Flixotide est un antiasthmatique d’action locale. Il contient un corticoïde q...
Makari de Suisse Makari de Suisse une marque de beauté qui vise à résoudre les imperfections liées à la peau, en l’occurrence celle foncées. L...
Zoely Qu'est-ce que la pilule contraceptive Zoely ? Pour éviter la survenue de grossesses non planifiées, les femmes en âge de proc...
Bronchodilatateur Qu’est-ce qu’un bronchodilatateur ? Un bronchodilatateur, tout comme son nom l’indique, est par définition un médicament ...

Date de mise à jour :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>