Contenu vérifié et certifié le 04/08/2021 par Baillard Christian, Pharmacien basé en Île de France

L’impuissance masculine ou dysfonction érectile est un trouble de l’érection qui toucherait tous les hommes, au moins une fois, à un moment donné de leur vie. Il consiste en une difficulté à obtenir ou maintenir une érection.

Si l’on évoque souvent, et à juste titre, des facteurs psychologiques à l’origine du déclenchement de ce trouble, on aurait tort de négliger l’influence de l’hygiène de vie.

En effet, de mauvaises habitudes alimentaires ou la dépendance à des substances toxiques multiplient les risques de survenance d’une dysfonction érectile.

Parmi les facteurs non psychologiques de déclenchement d’impuissance masculine, trois figurent en tête de liste : les drogues, le tabac et l’alcool.

On retrouve ainsi régulièrement, parmi les hommes ayant eu un trouble de l’érection, des consommateurs de drogue, tabac ou de grandes quantités d’alcool.

En effet, ces substances, dont les effets néfastes ne sont plus à démontrer, peuvent aussi affecter vos performances sexuelles.

Les drogues

Les drogues sont évidemment à bannir

Aussi bien qu’elles affectent de nombreuses fonctions cérébrales, les drogues s’attaquent aux fonctions érectiles en diminuant le taux de testostérone.

Et ce, quelles que soient les drogues. Le cannabis, par exemple, consommé à forte dose, entraîne des troubles de l’érection fréquents. Par ailleurs, chez les hommes dépendants à des drogues, le trouble d’impuissance sexuelle est généralement le premier signe annonciateur d’une maladie vasculaire.

Le tabac

Facteur plus méconnu, le tabac est pourtant l’une des principales causes non psychologiques de déclenchement des troubles de l’érection.

Ses composants sont particulièrement toxiques

La nicotine rend les vaisseaux sanguins plus étroits, réduisant ainsi le flux sanguin et l’excitation des hommes. Ce phénomène de vasoconstriction entraine des dommages permanents sur les vaisseaux sanguins, ce qui peut rendre l’impuissance masculine causée par le tabagisme difficile à traiter.

De plus, la fumée de cigarette est composée des radicaux libres et d’autres produits chimiques qui réduisent la synthèse de l’oxyde nitrique, un des neurotransmetteurs primaires qui régule l’érection chez les hommes. Elle participe, elle aussi, au dysfonctionnement de l’érection. Afin de vous aider à arrêter de fumer, votre médecin pourra vous conseiller d’acheter champix ou Zyban.

L’alcool

L’alcool tient une place singulière dans cette liste

vin

En effet, les opinions divergent à son sujet. Pour certains, l’alcool a un fort pouvoir désinhibant et il n’y a pas de lien de cause à effet entre l’alcool et l’impuissance sexuelle, là où d’autres y voient une substance à prendre indéniablement en compte dans cette équation.

En réalité, le rapport entre l’alcool et les troubles de l’érection est à nuancer. Il est ici question de quantité. C’est l’alcool, consommé de façon abusive, chroniquement, qui est visé lorsqu’on évoque les facteurs éventuels de déclenchement de troubles de l’érection.

L’alcool peut alors fragiliser le foie, détériorer les artères et les nerfs responsables de l’érection ou diminuer le taux de testostérone.

Dans certains cas, un sevrage sera suffisant. A défaut, il faudra consulter un médecin. Durant la consultation médicale, le médecin pourra prescrire des traitements contre l’impuissance comme Viagra, Cialis, Levitra et Spedra.

Ainsi, les hommes cumulant tabac, drogue et alcool figurent au premier rang des personnes à fort risque de déclenchement de troubles de l’érection.

Réduire sa consommation d’alcool, renoncer à la cigarette et aux drogues constituent alors des actions préventives efficaces.