Qu’est-ce que l’Hirsutisme ?

L’hirsutisme se réfère à la croissance excessive de cheveux chez les femmes. Cela peut être présent à un certain nombre d’endroits, y compris les zones comme les lèvres, le menton, la cuisse ou la poitrine. La présence de ces poils peut conduire à une mauvaise estime de soi-même. L’hirsutisme est cependant, une condition commune. Une à trois femmes sur 20 sont touchées par la croissance excessive de la pilosité.

Causée par des dérèglements hormonaux, l’hirsutisme est une maladie qui se caractérise par une pilosité excessive chez la femme. Elle se différencie des autres maladies pilaires par la particularité des poils à pousser dans des zones normalement glabres chez la femme. Cauchemar de la gent féminine, l’hirsutisme est une maladie qui peut s’estomper grâce aux traitements adéquats.

Causes et manifestations

L’hirsutisme est généralement causé par la présence d’androgènes (hormones mâles) dans le sang. Dans certains cas, ces hormones même présentes à un taux normal peuvent engendrer cette maladie du fait de la trop grande sensibilité de la peau féminine. On parle dans ce cas de cause périphérique. D’autre part, c’est l’excès de ces hormones dans le sang qui justifie cette pilosité excessive. Ici, il s’agit d’une cause centrale. L’hypersécrétion d’androgène se fait de deux manières : les ovaires et les surrénales. Le risque par les ovaires est engendré par les dystrophies ovariennes polykystiques ou les tumeurs de l’ovaire. Dans ces cas, on note chez la femme une augmentation  de la testostérone et de la delta-4 androstènedione. Par les surrénales,  la maladie est favorisée par la tumeur virilisante surrénalienne et l’hyperplasie des surrénales. L’hirsutisme est aussi contracté par des trubles héréditaires de l’hormonogenèse.

Par ailleurs, la consommation de stéroïdes anabolisants est un facteur de risque d’hirsutisme. Ces substances, prioritairement utilisées par les femmes sportives, leur font pousser des barbes ou poils à des endroits inappropriés.

L’hirsutisme se manifeste par l’apparition des poils abondants au visage, sur les épaules, sur l’auréole des seins, entre les jambes, au menton, etc. Elle se différencie du virilisme pilaire et de l’hypertrichose par la zone où poussent les poils. On parle d’hypertrichose et de virilisme pilaire lorsque les poils sont abondants dans des zones normalement poilues. Mais dans le cas d’hirsutisme, les poils sont abondants à des endroits normalement glabres.

Comment fonctionne le système pileux ?

Fonctionnement système pileux

Les trois phases de la vie d’un poil

  • la phase anagène : elle correspond à la première étape, le moment où le poil commence à pousser.  Si l’ancien poil n’est pas encore tombé, le nouveau poil le poussera
  • la phase catagène : une fois poussé, le follicule pileux s’est développé et commence maintenant à se rétrécir. A partir de maintenant le poil visible apparaissant à la surface de la peau ne pousse plus.
  • la phase télogène : elle correspond à la dernière phase de la vie du poil. Le poil va tomber incessamment sous peu.

cycle pilaire

Les traitements liés à l’hirsutisme

L’hirsutisme est diagnostiqué après des examens médicaux. Son traitement peut s‘effectuer par des médicaments, la chirurgie, ou une épilation permanente. Le traitement dépend de la cause de l’hirsutisme. Si la maladie provient des tumeurs de l’ovaire ou de la surrénale, le médecin pratique une chirurgie. En cas d’hyperplasie surrénale, il y a des traitements qui freinent l’évolution de la maladie. Certains cas nécessitent des traitements oestroprogestatif.

Sur le plan cosmétique, on pratique des épilations électriques, au laser, à la cire ou à la décoloration. Parmi les plus efficaces figure l’épilation au laser.

L’épilation au laser : la méthode dermatologique

L’épilation au laser en vue de la disparition des poils se pratique chez le dermatologue. Celui-ci, en fonction de la nature et la couleur de votre peau, pratique une épilation en profondeur, qui brule la racine des poils. Pendant cette épilation, qui peut durer jusqu’à dix séances selon le cas,  c’est le pigment du poil qui est visé. Les séances d’épilation sont entrecoupées par une pause d’environ six à sept semaines. Durant le traitement, il est déconseillé de s’épiler, encore moins de se décolorer ou de s’exposer au soleil. L’épilation au laser est efficace sur la durée si vous respectez les prescriptions du dermatologue, surtout les femmes ayant une peau foncée.

Différents traitements existent afin de lutter contre la pilosité excessive. Certaines femmes décider d’avoir recours à la chirurgie hormonale. Son coût étant relativement onéreux, d’autres préfèrent avoir recours à l’épilation. Pour une efficacité optimale, le traitement fonctionnant le plus contre l’hirsutisme est la crème Vaniqa.

L’hirsutisme est une maladie qui perturbe énormément de femmes. Pour éviter cette situation dérangeante, commencez donc par limiter la consommation des stéroïdes. Et si vous ressentez les symptômes, prévenez immédiatement le médecin afin de prendre les mesures nécessaires.

Un trouble psychologique

L’hirsutisme représente aujourd’hui davantage un trouble psychologique et esthétique qu’un réel problème de santé. Cette condition n’est pas dangereuse, elle ne comporte aucun danger vital pour la femme. L’hirsutisme est un signe médicale plutôt qu’une réelle maladie. La quantité et localisation des poils chez la femme est déterminée par l’échelle de Ferriman et Gallway.

La croissance excessive de poils arrive généralement après la puberté, elle peut être causée par une élévation du niveau d’androgènes présents dans l’organisme de la femme. Les androgènes sont les hormones mâles comme notamment la testostérone, elles ont pour objectif de stimuler la croissance des poils, à augmenter leur taille.

Cela pourrait aussi vous intéresser...