Antidiabétique

Qu’est-ce qu’un antidiabétique ?

Un antidiabétique est un médicament préconisé dans le traitement du diabète sucré, une maladie liée à la défaillance du mécanisme biologique de régulation de glycémie. Cette défaillance entraine une forte concentration de glucose dans le sang.

Les antidiabétiques : Comment ça marche ?

Le diabète est une maladie incurable qui survient lorsque l’organisme n’est pas en mesure d’utiliser convenablement le sucre qu’il absorbe. Ceci peut s’expliquer, d’une part par l’incapacité partielle ou totale du pancréas à fabriquer l’insuline, l’hormone indispensable à l’absorption du glucose par les cellules.

D’autre part, par l’incapacité des cellules à utiliser l’insuline ou à absorber le glucose. Dans les deux cas, lorsque le glucose est mal absorbé par les cellules, le résultat est le même : il est accumulé dans le sang et est ensuite déversé dans l’urine. Cette concentration anormale de glucose dans le sang est ce que l’on appelle par « hyperglycémie », principal caractéristique du diabète. 

Aucun traitement ne permet de guérir définitivement le diabète. C’est une maladie chronique nécessitant un traitement à vie. L’adoption d’une meilleure alimentation et la pratique d’une activité physique régulière constituent toutefois un véritable traitement.

Le rôle des antidiabétiques est de diminuer et de réguler le taux de glycémie dans l’organisme. 

Les sous-classifications des antidiabétiques

Il existe ainsi différents types de médicaments antidiabétiques. Leur utilisation et préconisation dépend de plusieurs facteurs tels que la nature du diabète, l’âge et de la situation de la personne.

L’insuline. L’injection d’insuline permet de compenser l’insuffisance d’insuline et pallier à l’incapacité du pancréas à en fabriquer. Les injections doivent être faites tous les jours. Le dosage et le type d’insuline utilisée dépendent du patient et de ses besoins. Selon le cas, 3 à 5 injections par jour peuvent être nécessaires pour arriver à un taux normal de glycémie.

La metformine (Glucophage® ou Glumetza®) est le traitement par excellence du diabète de type 2. Elle réduit le risque d’hypoglycémie en diminuant la résistance à l’insuline et en permettant ainsi à l’organisme d’utiliser plus efficacement le glucose. 

Les insulinosécréteurs, les sulfonylurées (Diabeta®, Diamicron®, Diabeta®) et les glinides (Starlix®, GlucoNorm®) sont des médicaments augmentant la sécrétion d’insuline. Ils stimulent directement la production d’insuline par le pancréas. 

Les thiazolidinédiones ou glitazones améliorent la glycémie en diminuant la résistance à l’insuline. 

L’acarbose, un inhibiteur de l’alpha-glucosidase (Glucobay®), diminue l’absorption des glucides dans l’intestin. 

Les incrétino mimétiques ou incrétines sont des médicaments dont font partie Januvia® (sitagliptine) et Onglyza® (saxagliptine), deux médicaments à voie orale, mais aussi Byetta® (exénatide), et Victoza® (liraglutide). 

L’orlistat (Xenical®), un médicament qui entraine la perte de poids, peut être envisagé chez les personnes diabétiques souffrant d’obésité. Outre la perte de poids, il contribue aussi à l’amélioration de la glycémie.

Les maladies traitées par les antidiabétiques

Diabète de type 1

On parle de diabète de type 1 ou de « diabète insulinodépendant (DID) » lorsque l’organisme est touché par une incapacité totale ou partielle à produire de l’insuline. Cette dernière est provoquée par une réaction auto-immune qui détruit partiellement ou entièrement les cellules bêta du pancréas. Ces dernières ont pour principale action de synthétiser l’insuline, qui est essentielle à l’utilisation du glucose sanguin par l’organisme comme source d’énergie.

Diabète de type 2

Le diabète de type 2 est une maladie caractérisée par une hyperglycémie chronique, soit un taux trop élevé de glucose dans le sang. Chez une personne normale, le contrôle de la glycémie est assuré par l’insuline. On parle de diabète de type 2 lorsque l’organisme est incapable de réguler la glycémie, en l’occurrence le taux de glucose dans le sang ce qui entraine l’hyperglycémie. Cette hausse du sucre dans le sang peut causer de graves problèmes de santé. Elle survient généralement chez les adultes avançant en âge, les personnes obèses et en surpoids.

Comment fonctionne le traitement ?

Traitement du diabète de type 1

Parce que le diabète de type 1 se caractérise par l’absence de sécrétion physiologique d’insuline, l’administration d’insuline est donc la base du traitement. Des injections quotidiennes ou de façon continue à l’aide d’une petite pompe reliée à un cathéter placé sous la peau sont préconisées.

Traitement du diabète de type 2

Chez le diabète de type 2, il y a sécrétion d’insuline, mais elle n’est pas assez importante pour avoir un effet physiologique. Le traitement sera alors basé sur l’administration d’antidiabétiques oraux qui vont optimiser cette sécrétion ou favoriser la sensibilité des tissus à l’insuline. Les comprimés antidiabétiques stimulent la production d’insuline au niveau du pancréas, optimisent l’absorption du glucose par l’organisme et diminuent l’absorption intestinale des sucres.

Date de mise à jour :