Corticoïde

Définition et rôle

Les corticoïdes sont des hormones naturelles secrétées et synthétisées par le cortex des  glandes surrénales situées au pôle supérieur de chaque rein. 

Le cortex, cette partie superficielle de la glande produit :

  • les glucocorticoïdes appelés aussi « cortisol ». Ils ont des propriétés anti-inflammatoires et agissent principalement sur le métabolisme protidique et glucidique.
  • les minéralocorticoïdes appelées aussi « aldostérone ». Leurs actions consistent qui agissent à réguler l’eau et le sel dans l’organisme : rétention d’eau et de sodium, élimination de potassium, etc.
  • les androgènes, qui jouent un rôle dans le développement des caractères sexuels.

Les corticoïdes, ce sont les glucocorticoïdes, qu’ils soient naturels ou de synthèse.

Médicaments remplissant de nombreuses fonctions, ils constituent les anti-inflammatoires les plus puissants connus, mais aussi une antidouleur, une antioedémateuse ayant la capacité de moduler l’immunité. C’est pourquoi ils sont prescrits dans de nombreuses maladies, dans différents symptômes de l’allergie et dans le traitement de l’asthme.

Ils sont prescrits sous différentes formes : en sirop, en comprimés, en injection et en spray. 

Mécanisme d’action des corticoïdes

Les corticoïdes ont une action anti-inflammatoire. Non seulement ils diminuent le nombre des cellules responsables de l’inflammation, mais encore elles bloquent aussi la sortie de ces dernières hors des vaisseaux sanguins. Particulièrement puissants, ils sont fréquemment préconisés en stomatologie, en ORL et en rhumatologie, ils sont utilisés aussi en infiltration locale. Ils sont même utilisés en urgence par vie générale contre tous les problèmes inflammatoires : l’œdème de Quincke et autres, allergies sévères,  crises d’asthme, etc.

Les corticoïdes ont une action antiœdémateuse. En favorisant l’élimination de l’eau et du sel hors des tissus, ils diminuent les gonflements locaux. Mais d’une manière paradoxale, ils retiennent le sel au niveau des reins et éliminent le potassium. C’est pourquoi lors des traitements à long terme, ils peuvent provoquer des œdèmes au niveau des jambes et diminuer la kaliémie. Il est alors recommandé au cours du traitement de suivre un régime sans sel large et du potassium.

Classifications des corticoïdes

On distingue principalement :

Les corticoïdes naturels

Ils sont sécrétés par l’organisme humain à faibles doses et à un rythme circadien c’est-à-dire que 70 % sont sécrétés entre 2 et 8 heures du matin. La cortisone et le co mrtisol qu’ils contiennent sont utilisés essentiellement dans l’hormonothérapie de substitution des insuffisances surrénales.

 Les glucocorticoïdes de synthèse 

Les corticoïdes de synthèse sont connus pour leurs propriétés anti-inflammatoires, immunosuppressives et antiallergiques. Dans cette catégorie, on retrouve :

  • Les corticoïdes à effets courts (antu-inflammatoire4-5) : prednisone, prednisolone, méthylprednisolone.
  • Les corticoïdes à effets intermédiaires (anti-inflammatoire 5-10) : triamcinolone, paraméthasone.
  • Les corticoïdes à effet prolongé (anti-inflammatoire 25-30) : bétaméthasone, dexaméthasone, cortivazol.

L’hémisuccinate d’hydrocortisone

L’hémisuccinate d’hydrocortisone est une catégorie de corticoïdes uniquement utilisés en cas d’urgence. Ils sont connus pour leurs actions rapides. 

Maladies traitées par les corticoïdes

Les glucocorticoïdes ou encore corticoïdes de synthèse sont utilisés pour traiter de très nombreuses maladies allergiques, immunologiques ou cancéreuses,  pulmonaires ou rhumatologiques. 

  • Les maladies pulmonaires : Asthmes et Broncho-pneumathie chronique obstructive.
  • Les maladies rhumatologiques et auto-immunes : Polyarthrite rhumatoïde, Maladie de Horton, Pseudopolyarthrite rhizomélique, Anémie hémolytique auto-immune, Lupus érythémateux disséminé, Dermatomyosites et polymyosites, Périartérite noueuse, Sclérodermie, Pemphigus et pemphigoïde bulleuse, Polychondrite chronique atrophiante, Sclérose en plaques, Rectocolite hémorragique et maladie de Crohn.
  • Les allergies : Œdème de Quincke, Urticaire géante et Choc anaphylactique. Dans ce cas, les corticoïdes sont associés avec des traitements d’action rapide à base d’adrénaline.
  • Les réactions inflammatoires sévères telles que l’hépatite alcoolique aiguë.

Les corticoïdes sont également prescrits contre toutes maladies générales en traitement de fond des asthmes sévères, de la sarcoïdose, de la Fibrose pulmonaire, du Syndrome néphrotique, de la transplantation d’organes, de la Leucémie et de certains cancers. Ils peuvent également servir de soins palliatifs ou de soins de support des antalgiques, antiémétique et orixigène. 

Le traitement à base de corticoïde

La liste des indications des corticoïdes est large et ne peut être limitée, chaque spécialité médicale puisant dans ses vastes propriétés selon leurs besoins. Les corticoïdes revêtent notamment plusieurs caractéristiques le rendant polyvalent quel que soit le traitement. 

Un traitement à base de corticoïde est un traitement :

  • anti-inflammatoire
  • antipyrétique analgésique 
  • anti-allergique 

Il est prescrit en cas de baisse des défenses immunitaires et en cas de hausse du métabolisme glucidique et protidique.

Date de mise à jour :

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>