Tout savoir sur la Calvitie masculine

Encore appelée Alopécie, la calvitie est une anomalie caractérisée par la chute des cheveux d’un individu. Cette perte se manifeste sous plusieurs formes, allant du naturel aux manifestations les plus accrues. Même si au fil du temps plusieurs remèdes sont proposés sur le marché, la calvitie continue de faire de nombreuses victimes dans le monde entier.

Qu'est-ce que la calvitie

Qu’est-ce que la calvitie

La calvitie est une maladie qui touche plusieurs millions de personnes à travers le monde. En France, plus d’une dizaine de millions en souffrent. C’est une maladie qui se caractérise par la perte de cheveux, surtout chez l’homme. La calvitie est un facteur de manque de confiance en soi, ou en sa capacité de séduction. La plupart des hommes qui en souffrent ne le vivent forcément pas d’une manière sereine.

Heureusement, certains traitements sont possibles, parmi lesquels figure la greffe, sans doute la méthodes la plus efficace pour en finir.

La calvitie : définitions et manifestations

Encore appelée la maladie des cheveux, la calvitie se caractérise par une perte abondante de cheveux ainsi qu’un dégarnissement du front. Présente aussi bien chez la femme que chez l‘homme, elle se manifeste néanmoins de façon différente. La calvitie est plus fréquente chez les hommes, en raison de la testostérone, principal facteur de risque. Chez les femmes, elle figure parmi les aléas de la période de ménopause.

Les différents types de pertes de cheveux

La perte de cheveux peut se manifester de plusieurs manières :

La perte de cheveux naturelle

L’homme perd en moyenne entre 40 et 100 cheveux par jour. Cette perte est qualifiée de naturelle et ne perdure pas sur la durée. Au-delà de la centaine, elle devient anormale et peut être qualifiée d’alopécie.

L’alopécie androgénétique

Ici, la perte de cheveux est due à une prédisposition héréditaire ou à une grande sensibilité à la testostérone. Elle débute généralement vers la puberté et se traduit par une perte progressive des cheveux, surtout chez l’homme, qui se retrouve avec le front dégarni

L’alopécie diffuse

Elle se caractérise par une perte globale de la chevelure, de façon moins importante. C’est une forme de calvitie qui touche assez les femmes, mais qui heureusement peut être facilement soignée. Parmi les causes de ce type de perte cheveux, il y a le stress, les infections, l’accouchement ou encore la chimiothérapie.

La calvitie cicatricielle

Encore appelée alopécie congénitale, cette perte de cheveux est causée par une anomalie du poil. Ici, les follicules pileux sont abimés et la probabilité de voir les cheveux repousser est inexistante. Cette forme de calvitie est la plus sévère de toutes.

L’alopécie circonscrite

Dans ce cas de figure, la perte de cheveux touche une zone circonscrite de la tête. Elle est souvent causée par une inflammation de la racine des cheveux. Parfois, les états psychologiques sont en cause, tels que le stress.

La calvitie résulte de l’accélération du cycle de vie d’un cheveu. Sous l’impulsion des facteurs de causes, le cheveu ne suit plus son cours normal de vie, ce qui laisse un décalage entre la mort d’un cheveu et la repousse de son successeur, cause directe d’une alopécie.

Le cycle de vie d’un cheveu

La durée de vie d’un cycle suit quatre étapes que sont l’anagène, la catagène, le télogène et la chute.

La phase anagène

Première phase d’existence du cheveu, elle se caractérise par sa croissance. Les cheveux à cette phase sont qualifiés de papillaires et suivent une croissance qui varie entre 2 et 6 ans selon le sexe, l’âge ou les soins capillaires adoptés. Pendant sa croissance, le cheveu a besoin d’être entretenu et nourri en vitamines, acides aminés et oligo-éléments

La phase catagène

Ici, le cheveu perd peu à peu sa racine qui commence à remonter vers l’épiderme. Il est dit être entre la vie et la mort durant deux à trois semaines. Avant de périr complètement, ce cheveu doit attendre la relève, c’est-à-dire le nouveau cheveu qui naitra de son follicule pileux.

La phase télogène

Elle dure entre deux et trois mois et se caractérise par la mort effective du cheveu. Celui-ci tient quand même sur la tête, le temps que le nouveau cheveu naissant soit assez solide pour le remplacer.

La chute

Une fois la jeune repousse assez forte, le vieux cheveu tombe de lui-même et laisse place à un nouveau cycle.

De ces différentes phases de cycle, on retient qu’un cheveu tient entre 2ans ½ et 7 ans sur la tête avant de tomber. Si la calvitie sévit chez certaines personnes qui n’en n’ont pas hérité génétiquement, c’est surtout en raison de certains facteurs externes

Causes, facteurs de risque et moyens de prévention de la Calvitie

La calvitie est engendrée par des facteurs aussi bien intérieurs qu’extérieurs. Elle est causée par :

  • La testostérone : dans ce cas, on l’appelle l’alopécie androgénique.
  • L’utilisation de certains médicaments et drogues telles que les amphétamines
  • Les shampoings et produits agressifs
  • Un mode de vie stressant
  • L’absence d’une alimentation équilibrée et riche en valeurs nutritives

Ces différentes causes peuvent être à l’origine de la perte massive de cheveux. L’alopécie androgénique est souvent héréditaire. Elle est due à une forte concentration de testostérone, laquelle se transforme en dihydrotestérone (DHT) qui agit sur les follicules pileux, pour fragiliser le cuir chevelu et freiner la croissance des cheveux.

Il est possible de prévenir la calvitie, tant qu’elle n’est pas d’ordre héréditaire. La plupart des facteurs de risques peuvent être évités. Il suffit d’ajuster son alimentation et de veiller à avoir un mode de vie non stressant et adéquat pour favoriser la croissance des cheveux. En ce qui concerne les médicaments et drogues, il incombe à chaque patient de vérifier la liste des effets secondaires et de tenir compte de l’avis du médecin avant la prise d’un traitement. L’amphétamine et les différentes drogues sont des substances à éviter pour ne pas subir les méfaits de la calvitie. Cependant, si l’une de ces causes est à l’origine de votre calvitie, il existe des remèdes.

Le Minoxidil et la finastéride : deux traitements sans prescription contre la calvitie

Plusieurs crèmes à base de Minoxidil sont disponibles sur le marché. Ces crèmes sont surtout indiqués dans les cas de calvitie causée par les phénomènes extérieurs, c’est-à-dire les drogues, le stress et certains médicaments. L’utilisation des crèmes à base de minoxidil est continue. Elles sont généralement prises de façon journalière, durant presque toute la vie.

En ce qui concerne l’alopécie androgénique, il y a des lotions à base de finastéride qui limitent l’action de la DHT. Toutes ces crèmes ont des actions limitées et fonctionnent selon le cas. La seule méthode efficace reste la greffe.

La greffe : le traitement le plus efficace contre la calvitie

La greffe est une opération qui consiste à planter des cheveux, en attendant qu’ils repoussent. Elle constitue un moyen de dernier recours pour toute personne supportant très mal la calvitie, notamment celle due à la DHT. Avant de procéder à la greffe, le médecin fait une consultation afin de trouver les implants capable de s’incorporer sans difficultés. Une fois la greffe réussie, la calvitie est éliminée pour le reste de la vie.

La calvitie est une maladie, qui peut être traitée. Elle peut également être évitée dans certains cas. De tous les traitements, la greffe demeure le plus sûr.

Aujourd’hui, le physique détient une place centrale dans nos vies, dans notre travail, nos relations, dans la séduction.

Les hommes, tout comme les femmes sont très attachés à leur apparence physique. La gente masculine souffre d’un mal important, la perte de cheveux.

Désigné dans d’autres termes comme l’alopécie androgénétique, la calvitie touche en Europe plus des deux tiers des hommes à partir d’un certain âge.

Il peut être relativement très difficile pour un homme de devoir se regarder devant la glace en se voyant se dégarnir jour après jour, mois après mois. Bien que la Calvitie soit très présente chez de nombreux hommes, la maladie est d’une part difficile à traiter et d’autre part, difficile à accepter.

Même si nous en connaissons aujourd’hui les causes, les traitements permettant de stopper la perte de cheveux sont toujours assez rares. A ce jour, il n’existe véritablement qu’un seul traitement sous ordonnance permettant de stopper la perte de cheveux, le Propecia. De nombreuses études ont montré l’efficacité du traitement sur le personnes souffrant d’alopécie. Après 6 mois de traitement, la perte de cheveux est stoppée. Dans certains cas, les hommes constatent également une repousse. Pour acheter Propecia, vous devez vous rendre chez votre médecin afin d’obtenir une ordonnance médicale. Attention, le Propecia est un médicament relativement cher et non remboursé.

Les raisons les plus communes pouvant expliquer la perte de cheveux chez les hommes sont le stress, un manque de vitamine ou bien encore un régime alimentaire non adapté. La perte de cheveux est également bien souvent causée par la génétique, la calvitie est en effet héréditaire dans de nombreux cas.

La calvitie en France

Infographie Calvitie | Perte de cheveux

Les français sont comme tous les européens, ils n’échappent pas à la règle.La calvitie est largement présente en France. Même si de nombreux hommes en souffrent à partir de 30 ou 40 ans, relativement peu d’entre eux se traitent.

Les facteurs influençant la perte de cheveux

Parmi les plus fréquents, il y a le régime alimentaire, l’âge et le stress

Le régime alimentaire

Une alimentation pauvre en éléments nutritifs est la cause de plusieurs maux de l’organisme. Parmi eux figure la perte de cheveux qui touche l’aspect esthétique de l’homme. Si les spécialistes de la nutrition conseillent la consommation de cinq fruits et légumes par jour, c’est dans le but de répondre aux besoins de l’organisme et permettre aux follicules pileux de mieux préparer la repousse du cheveu en voie de disparition.

L’âge

En prenant de l’âge, certaines personnes subissent naturellement une perte de cheveux. A partie de la cinquantaine, voire moins, les cheveux perdent de leur vigueur et il devient primordial de les nourrir au maximum, de mieux prendre soin de soi par une bonne alimentation, afin de réduire les effets de la calvitie.

Le stress

Souvent à l’origine de la perte de cheveux circonscrite ou diffuse, le stress a besoin d’être contrôlé par toute personne désireuse de garder ses cheveux en bon état.

Plusieurs autres facteurs peuvent être à l’origine de ce mal. Mieux vous prendrez soin de vous, moins vous subirez la calvitie, si elle n’est pas génétique.

Sources

Cela pourrait aussi vous intéresser...