Antimiotique

Qu’est-ce qu’un antimiotique ?

Un antimiotique est un médicament spécialement conçu pour traiter le cancer. 

Disposant de propriétés anticancéreuses, ces médications sont capables de freiner voire de détruire les cellules cancéreuses. Elles peuvent être utilisées en accompagnement à la chimiothérapie.

Les antimiotiques regroupent ainsi, en premier lieu, tous les médicaments anticancéreux ou antinéoplasique. En d’autres termes, tous les thérapeutiques qui permettent de s’opposer aux cancer ou possédant de telles propriétés. En second lieu, on y retrouve tous les médicaments anticarcinogénétiques ou encore anticarcinogénique, c’est-à-dire tous les thérapeutiques qui permettent de freiner la multiplication des cellules cancéreuses.

Comment fonctionnent les antimiotiques ?

Les antimiotiques jouent un double rôle. D’une part, de détruire le plus grand nombre possible de cellules cancéreuses. D’autre part, d’éviter la multiplication de ces dernières tout en protégeant autant que possible les cellules-souches hématopoïétiques, qui sont pareillement très sensibles à leur action. Les principaux antimiotiques peuvent être regroupés en trois grandes catégories : 

  • les substances chimiques de synthèse, 
  • les antibiotiques,
  • les substances extraites de plantes.

Pour être efficace, on associe souvent deux ou plusieurs drogues. La combinaison dépend du type et de la localisation du cancer. 

Classification et sous-classification des antimiotiques

Parmi les médicaments antimiotiques ou d’anticancéreux, on distingue principalement les médicaments cytotoxiques.  Ce sont des produits synthétiques, des antibiotiques dérivés de micro-organismes qui ont pour action de détruire les cellules cancéreuses. Ils contiennent des molécules végétales telles que l’alcaloïde de la pervenche. Ils ont pour action d’inhiber la multiplication des cellules cancéreuses, de bloquer leur métabolisme et leur fonctionnement aux différentes étapes de la mitose. Leurs actions ne s’exerçant pas uniquement sur les cellules cancéreuses, mais aussi sur des cellules saines présentes dans le sang et de la muqueuse digestive, ces médicaments engendrent malheureusement des effets secondaires. 

Les médicaments cytotoxiques sont classés en :

  • Antimétabolites appelé également à l’appellation d’analogues structuraux. Ce sont des molécules qui puis bloquent le fonctionnement cellulaire normal, c’est-à-dire le métabolisme de la cellule.
  • Intercalants. Ce sont des médicaments qui interviennent sur l’acide désoxyribonucléique. Ils modifient la structure de cette dernière et bloquent les divisions cellulaires. Les anthracyclines entrent dans la catégorie des intercalants.
  • Les médicaments alkilants que l’on qualifie également de radiomimétiques. Ce sont des médicaments agissent comme des radiations ionisantes et entraînent des lésions au niveau de l’ADN.
  • Les antimitotiques ou encore antifusoriaux.  Ce sont des médicaments dits poison du fuseau permettant la migration des chromosomes, et leur répartition dans chaque cellule filles au moment de la mitose. Répondant également à l’appellation de fuseau achromatique, ils regroupent toutes les fibres constituées de protéines qui joignent les deux asters au cours d’une mitose ou d’une méiose, et sur lesquelles se trouvent les chromosomes permettant de migrer à chacun des deux pôles.
  • L’actinomycine D est un médicament qui s’administre en intraveineuse dans le traitement des sarcomes d’Ewing, des tumeurs de Wilms et des rhabdomyosarcomes. Il est généralement associé à plusieurs médicaments en fonction de la localisation de la tumeur.

Maladies traitées par les antimiotiques

Étant des médicaments s’opposant à la mitose, en d’autres termes à la multiplication des cellules,  antimiotiques traitent toutes formes de cancer et de leucémie :

  • Cancer de la peau
  • Cancer de la prostate
  • Leucémie myéloide chronique
  • Cancer du rein
  • Cancers de l’homme
  • Cancers de la femme
  • Cancers de l’enfant
  • Le lymphome
  • Vaincre le cancer
  • Cancer : quels sont vos risques ?
  • Cancer du testicule
  • Cancer du sein
  • Cancer de la thyroïde
  • Cancer de la vessie
  • Cancer du col de l’utérus
  • Cancer du côlon
  • Cancer du poumon
  • Cancer de l’ovaire

Autres : la Leucémie myéloïde et le Lymphome, un cancer du système lymphatique.

Les autres traitements

Plusieurs autres traitements entrent en jeu dans la chimiothérapie anticancéreuse :

Les hormones : les stéroïdes, les glucocorticoïdes, les oestrogènes, les androgènes, ainsi que les produits inhibant la sécrétion hormonale ou rendant antagoniste l’action des hormones.

Les substances modificateurs de la réponse immune telles que l’interleukine II et l’interféron. Ils ont pour objectif de stimuler la réponse immune anticancéreuse. 

Les inhibiteurs de l’activité protéine-tyrosine kinase ayant pour cible le système enzymatique « spécifiquement » responsable de l’activation des cellules cancéreuses.

A lire aussi sur Pharmassimo..

Oméprazole Composition et fonctionnement Oméprazole appartient à la famille des inhibiteurs de la pompe à protons. Il permet la dimi...
Traiter une insomnie Lorsque vous avez une bonne qualité de sommeil, votre santé, vos rapports interpersonnels et votre aptitude à faire face avec...
Laboratoire Eli Lilly En 1876, le colonel Eli Lilly, vétéran de la guerre de Sécession et spécialiste en chimie pharmaceutique, crée à Indianapolis...
Gonorrhée Définition Communément appelée « Chaude-pisse » ou blennorragie, la gonorrhée est une infection transmissible sexuellemen...
Paroxétine Composition et fonctionnement La Paroxétine appartient à la classe des médicaments appelés inhibiteurs sélectifs du recap...
Ulcère gastrique Définition L'ulcère gastrique est une plaie douloureuse située sur la paroi interne de l'estomac. Elle est provoquée par ...

Date de mise à jour :