Anti-inflammatoire

Qu’est-ce qu’un anti inflammatoire ?

Un anti inflammatoire, tout comme son nom l’indique, est un médicament utilisé pour traiter une inflammation, soit une réaction inflammatoire et les maladies qui en dérivent.

Anti inflammatoire : Comment ça fonctionne ?

L’inflammation c’est en quelque sorte le système d’alarme des tissus suite à une agression. Elle constitue la réponse protectrice physiologique des tissus spécifiquement après une lésion ou une infection. Cette réponse inflammatoire a deux principales finalités : d’une part de délimiter et d’inhiber les pathogènes et d’autre part, de commencer le processus de reconstruction et de réparation des tissus endommagés.

 L’inflammation se caractérise par les différentes étapes suivantes :

  • La dilatation des vaisseaux du tissu affecté
  • L’augmentation de la perméabilité de la paroi des vaisseaux
  • le passage du plasma et des cellules du système immunitaire (leucocytes), du sang vers le site d’infection. 

Les médicaments anti-inflammatoires ciblent principalement un des médiateurs du processus de l’inflammation : les prostaglandines et sa production. 

Les deux catégories d’anti inflammatoires

On distingue deux catégories de médicaments anti-inflammatoires: 

Les antis inflammatoires stéroïdiens ou les corticoïdes

Les corticoïdes sont des hormones naturellement produites par notre organisme pour réguler le métabolisme du sucre, de l’eau et du sel dans le corps. Cela explique pourquoi la rétention d’eau et de sel constitue l’un des principaux effets secondaires des anti-inflammatoires stéroïdiens. Leurs vertus anti-inflammatoires ne dépendent pas, entre autres, de la libération de phospholipase A2 qui est à l’origine de la production de l’acide arachidonique, substance avant-coureur de nombreux médiateurs de l’inflammation (y compris les prostaglandines).

 Les antis inflammatoires non-stéroïdiens (AINS)

Les antis inflammatoires non-stéroïdiens sont des substances chimiques acides (comme l’acide acétyl-salicylique – l’Aspirine-) qui bloquent les COX et donc, de manière sélective, bloque la production des prostaglandines. Toutefois, ces deniers ont des rôles physiologiques outre la participation à l’inflammation. Elles sont à l’origine de la stimulation de la sécrétion de mucus protecteur des parois au niveau de l’épithélium gastrique et ralentissent la production d’acide chlorhydrique.

Elles participent ainsi à donner l’équilibre permettant une bonne digestion sans atteinte des parois du système digestif. Ce qui explique pourquoi  l’acidité gastrique et les ulcères de l’estomac constituent souvent les effets secondaires de ces médicaments. En effet, comme toutes sortes de médicaments, les anti-inflammatoires n’agissent que sur les effets de l’inflammation et non sur l’origine de l’inflammation d’où certains effets secondaires.

Que traitent les antis inflammatoires ?

Les antis inflammatoires sont des médicaments principalement utilisés pour traiter la douleur et les inflammations. 

Chez les personnes âgées, ils sont préconisés en traitement des rhumatismes chroniques et dans certains types d’arthroses invalidantes.

Les chercheurs ont également vérifié l’hypothèse selon lequel l’inhibition de l’inflammation, soit le traitement par anti inflammatoire, retarderait de manière considérable l’apparition et la progression de la maladie d’Alzheimer. En effet, force est de constater que les personnes prenant des anti-inflammatoires pour traiter divers problèmes médicaux sont moins susceptibles de développer la maladie d’Alzheimer ou la démence. Plusieurs études épidémiologiques et cliniques mettent également en exergue les effets préventifs et curatifs des anti-inflammatoires par rapport à cs maladies.

Par ailleurs, les anti-inflammatoires constituent jusqu’à nos jours le seul traitement permettant de calmer la Maladie de Crohn. Les médecins préconisent des anti-inflammatoires de première ligne pour calmer la crise et des médicaments plus puissants, comme les corticostéroïdes oraux, qui ont un effet anti-inflammatoire général pour soulager les symptômes.

Autres traitements par anti inflammatoire

Anti-inflammatoire et spondylarthrite

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens constituent le traitement médicamenteux par excellence contre les poussées de spondylarthrite. Les traitements par anti inflammatoire visent à diminuer l’inflammation et la douleur au niveau des articulations, afin de réduire la raideur et de redonner de la mobilité et du confort au patient. Ces traitements sont utilisés pour des périodes relativement courtes et cessent à la fin de la poussée inflammatoire.

Anti-inflammatoire et Polyarthrite rhumatoïde

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens ou stéroïdiens entrent en jeu dans la prise en charge globale de la polyarthrite rhumatoïde, une maladie systémique du tissu conjonctif, caractérisée par une inflammation articulaire et l’une des plus fréquentes des maladies rhumatismales chroniques. 

Au début de la maladie, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont prescrits :  l’aspirine , le naproxène, le diclofénac ainsi que les coxibs .

A lire aussi sur Pharmassimo..

Les maladies sexuellement transmiss... Nous avons tous entendu parler du SIDA, mais le VIH est loin d'être la seule Maladie Sexuellement Transmissible (MST) ou Inf...
Diane 35 Diane 35 est une des pilules contraceptives combinées les plus efficaces contre les grossesses non désirées. Son agent ac...
Viagra, Cialis, Levitra et Spedra Viagra, Cialis et Levitra sont les médicaments de référence en matière de dysfonction érectile. Tous trois ont le même mode ...
Adancor Composition et fonctionnement Adancor est un vasodilateur. Substance active : Nicorandil. Excipients : acide st...
Allergies Les moyens de lutte contre les allergies Les allergiques peuvent se manifester au travers de l’alimentation, de la respiratio...
Hypertension Définition L’hypertension artérielle (HTA) est un trouble cardio-vasculaire qui se traduit par l’élévation de la pression...

Date de mise à jour :