✅ Consultation sans face-à-face​

✅ Livraison gratuite en 24h

✅ Données sécurisées

✅ Service noté 4,9 sur 5

✅ Ordonnance en ligne

✅ Livraison gratuite

Antalgique

Qu’est-ce qu’un antalgique ?

Les antalgiques  sont des médicaments utilisés en médecine dans le cadre du traitement de la douleur d’un patient. Ils ont ainsi pour principale finalité de réduire la douleur afin d’améliorer le « confort » du malade et d’accélérer sa guérison.

Ils sont, en théorie, à différencier des analgésiques qui ont pour rôle d’inhiber la sensibilité à la douleur ou de décupler la tolérance à la douleur.

Antalgique : Comment un comprimé anéanti la douleur ?

Arrivé dans l’estomac, l’aspirine, le paracétamol ou l’ibuprofène – des antalgiques très efficaces – de dissout. Une partie du principe actif est absorbée par la circulation sanguine. Une autre partie reste dans l’estomac et est absorbée par les intestins. C’est ainsi que les antalgiques pénètrent réellement dans le corps. 

Une fois dans le sang, le médicament est distribué dans tout l’organisme. Il passe également par le foie qui non seulement le rend soluble, mais qui débarrasse aussi le sang de ses toxines. Sa principale cible : les prostaglandines, des médiateurs lipidiques autocrines et paracrines présent dans tous les tissus et les organes et fortement impliqués dans le processus de la douleur et de la fièvre. 

Le médicament est par la suite transformé en métabolites éliminés par voie biliaire et urinaire. 

Les 2 catégories d’antalgiques

Il existe deux principales catégories d’antalgiques.

  • Les antalgiques périphériques qui agissent directement sur la douleur. 

Ils sont prescrits en cas de douleur jugée faible ou modérée par un médecin. Lors de l’apparition d’une douleur, l’organisme réagit en fabriquant naturellement des prostaglandines. Ces derniers ont pour rôle de stimuler les messages nerveux des douleurs que le cerveau interprète comme tel. Contre ces douleurs, on utilise :

  • L’aspirine, un antalgique répondant aussi à l’appellation d’acide acétylsalicylique. Il bloque la production de prostaglandines.
  • L’ibuprofène, un anti-inflammatoire non stéroïdien  indiqué dans le traitement de courte durée de douleurs telles que maux de tête, états grippaux, douleurs dentaires, courbatures et règles douloureuses.
  • La noramidopyrine, un médicament aux propriétés analgésiques et spasmolytiques indiqué en cas de maux de tête, de douleurs dentaires, articulaires, dorsolombaires, neurologiques et même de douleur abdomino-génitales.
  • Le paracétamol, un antalgique qui bloque directement le stimulus douloureux au niveau du cerveau, c’est-à-dire le message nerveux de douleurs. Il est également très efficace contre la fièvre ou hyperthermie.
  • Les antalgiques centraux qui agissent directement sur le système nerveux central.

Ils agissent de la même manière que les endorphines,  des protéines naturelles agissant sur des récepteurs spécifiques responsables de l’abolition de la douleur et ayant pour principale action de bloquer le flux douloureux au niveau du cerveau et de la moelle épinière. On y a recours en cas de douleurs intenses ou rebelles aux antalgiques de pallier 1. On distingue :

  • Antalgiques opiacés “faibles” et opioïdes mineurs : la codéine, la dihydrocodéine et le tramadol.
  • Antalgiques puissants, les opiacés et opioïdes forts : la morphine, le sufentanil, le rémifentanil, le fentanyl, l’alfentanil, l’hydromorphone, la péthidine, etc.

Antalgique : Les maux traités

Un antalgique est utilisé spécifiquement pour le traitement de la douleur. Il traite aussi bien les douleurs causées par des céphalées comme les migraines, que les douleurs chroniques et les douleurs postopératoires, etc. 

La dose prescrite ou les besoins en antalgiques varient selon les patients. Ils peuvent même varier selon les circonstances pour un même patient. Ceci étant donné que dans certains cas de stress extrême, la quantité d’endorphines générée par l’organisme constitue une autoanalgésie relative.

Les molécules co-antalgiques

Outre les antalgiques, il existe des médicaments co-antalgiques. Ce sont des médications qui optimisent les effets des antalgiques ou qui traitent directement la source de la douleur. Dans cette catégorie, on distingue :

  • les antidépresseurs, à effet analgésique et antidépresseur ;
  • les neuroleptiques, à effet anxiolytique ;
  • les benzodiazépines ayant des effets anxiolytiques, myorelaxants, amnésiants, sédatifs et hypnotiques ;
  • les antiépileptiques, qui traitent les douleurs d’ordre neurologique ;
  • les corticostéroïdes, à effet analgésique et anti-inflammatoire ;
  • la calcitonine, qui traite principalement des douleurs osseuses ;
  • les antispasmodiques qui sont utilisés comme traitement aux douleurs viscérales des voies digestives, urinaires et gynécologiques ;
  • le MEOPA (mélange équimolaire oxygène-protoxyde d’azote) que l’on utilise dans le traitement des douleurs provoquées.

Contenu vérifié et certifié le 02/08/2021 par Baillard Christian, Pharmacien basé en Île de France